Aller au contenu principal

TDF 2018 : "Une sélection qui apporte sérénité"

TDF 2018 : "Une sélection qui apporte sérénité"

Les organisateurs du Tour de France ont annoncé ce lundi après-midi la liste des équipes qui participeront à leur épreuve en juillet prochain. Notre équipe Wanty-Groupe Gobert pourra participer pour la deuxième année consécutive à la Grande Boucle en juillet prochain. Trois équipes belges seront donc au départ de la 105e édition du Tour de France le 7 juillet prochain en Vendée. Nous prendrons également part pour la 3e fois au Critérium du Dauphiné. 

Guillaume Martin : 

« Cette annonce de la sélection n’est pas un soulagement, car je n’étais pas particulièrement inquiet. Toute l’équipe était plutôt optimiste, mais cela apporte satisfaction et sérénité par rapport au futur et au travail qui pourra être mis en place. A commencer par le stage qui commence cette semaine. Nous allons établir le programme de course, donc ça tombe au bon moment. Les organisateurs ont vu aussi que c’était important de pouvoir prévoir à l’avance et ils ont agit en conséquence. A nous de travailler les points importants, comme le contre-la-montre et les pavés.

En ce sens, la sélection pour le Critérium du Dauphiné est également importante. C’est le petit Tour de France donc c’est crucial d’y être présent même s’il y a un mois d’écart entre les deux courses. Je n’y serai peut-être pas au top de ma forme, mais c’est un bon point de passage. Une belle répétition générale intéressante pour se jauger, repérer certains parcours pour sortir plus fort en vue du Tour. 

Après avoir terminé 23e pour ma première participation au Tour, j’ai forcément l’ambition de faire mieux. Mais je ne sais pas encore si je vais me concentrer à 100% sur le général ou si je me laisse plus de libertés pour prendre plus de risques et aller chercher un résultat sur une étape. Je ne veux pas forcément être bridé, et essayer pourquoi pas de décrocher quelque chose de grand. »

Jean-François Bourlart (manager général) :

« Cela reste toujours une agréable surprise d’être invité pour le Tour de France, mais je nourrissais de bons espoirs suite à notre comportement sur le Tour 2017 et notre victoire à l’UCI Europe Tour. Nous avions connu une petite déception en n’étant pas invité sur le Tour de Catalogne comme les années précédentes, mais nous pouvons désormais annoncer une bonne nouvelle aux coureurs pour commencer le stage et préparer sereinement la nouvelle saison.

Notre équipe sera plus forte qu’en 2018. Nous nous sommes renforcés autour de nos points forts, pour se fixer des objectifs supérieurs à ceux de 2017 tout en restant réalistes et raisonnables. En ce sens, être au départ du Dauphiné est intéressant pour avoir un point de repères par rapport aux autres équipes comme cette année.

Pour l’ensemble de notre projet et nos ambitions futures, cette invitation est très importante. Nous avons sans cesse amélioré nos résultats, le nombre de victoires et leur qualité, mais aussi l’équipe en général. Sur le plan sportif, de l’encadrement ou de la communication, nous sommes plus performants. Je suis donc très heureux du respect dont ASO et Christian Prud’homme font preuve envers notre projet et notre vision du cyclisme. »

Hilaire Van der Schueren (directeur sportif) :

« Cette sélection, je n’en ai jamais douté ! Mais ça reste une fantastique nouvelle. Pouvoir participer au Tour de France pour la 2e année consécutive est une belle récompense. Mais nous aurions difficilement pu faire mieux pour mériter notre place. Nous sommes passés souvent à l’attaque, ce qui n’est pas si simple sur le Tour. Et nous remportons encore l’UCI Europe Tour, ce n’est pas rien. J’avais par contre plus de doutes quant à une place pour le Critérium du Dauphiné. Y prendre part est important car l’équipe sera sensiblement que celle de juillet. Cette année, j’ai été rassuré en voyant nos prestations au Dauphiné.

J’espère que nous pourrons encore faire mieux que l’an dernier. Se montrer autant que possible, arriver à huit à Paris et pourquoi pas entrer dans le top 15 avec Guillaume Martin ou se mêler aux victoires d’étapes avec Timothy Dupont. La concurrence sera encore plus rude que l’an dernier. Il y a les neuf qui ont rallié Paris, mais aussi de nouvelles recrues qui voudront leur place, comme Odd Eiking. Pour Bart De Clercq, j’espère qu’il en sera mais je crains que sa revalidation soit trop longue. »