Aller au contenu principal

Backaert frôle la victoire au Tro Bro Léon

Backaert frôle la victoire au Tro Bro Léon

Frederik Backaert est passé juste à côté de la victoire dans sa course favorite, le Tro Bro Léon (1.1, 17/04). Le coureur de 27 ans s’est incliné au sprint à deux face au Français Damien Gaudin au terme des 204 kilomètres menant à Lannilis. Backaert se classe donc deuxième après une journée offensive sur les ribins bretons. Guillaume Levarlet termine 14ème après un beau jeu d’équipe dans le groupe de poursuite. Réactions de Frederik Backaert et du directeur sportif Steven De Neef.

Frederik Backaert :

« C’est dommage ! Gaudin était peut-être un peu plus frais sur la fin. Tactiquement, je n’aurais pas pu la jouer mieux. J’étais devant lorsque le plus fort a attaqué. J’ai passé la journée aux avant-postes et je suis resté épargné par la malchance. Dans un premier temps, je suis parti à 50 bornes de l’arrivée avec un Manzana Postobon mais ce n’était pas le compagnon idéal.

Quand Gaudin a attaqué, je savais qu’il était en grande forme. Je suis parti en poursuite avec Gaëtan Bille. Bille a dû lâché, mais Gaudin était le collaborateur idéal. Nous sommes deux coureurs aux caractéristiques similaires. J’aurais peut-être dû lancer mon sprint de plus loin, mais j’ai rapidement senti que Gaudin était le plus fort. Une chance de ratée ! Le cochon promis au vainqueur n’aurait pas fait tache à la ferme ! »

Steven De Neef (directeur sportif) :

« Naturellement, nous sommes déçus de ne pas gagner. Mais nous n’avons rien à nous reprocher. Backaert a livré une grosse prestation. S’il reste dans le peloton, il ne peut jamais gagné. La FDJ a roulé en poursuite pour Démare. Tactiquement, la course fut parfaite, il était au bon endroit au bon moment.

L’équipe l’a bien joué collectivement, avec Mark McNally et Kenny Dehaes qui nous représentaient dans l’échappée. Robin Stenuit est malheureusement tombé en début de course, et est lourdement brûlé. Van Melsen accuse toujours le contrecoup de sa chute au Circuit de la Sarthe. Antonini a de son côté crevé quand la course s’est décidée. Levarlet a bien joué le jeu d’équipe et se classe finalement 14e. »

Résultats

1. Damien Gaudin

2. Frederik Backaert

3. Benjamin Giraud

14. Guillaume Levarlet

57. Kenny Dehaes